Application pour pilotage de réseau miniature à l'aide d'une tablette


Lien vers la mise à jour du 01/06/2014
Lien vers la mise à jour du 15/08/2015
Lien vers la mise à jour du 19/07/2016


Vous voulez piloter votre réseau à l'aide d'une tablette ?
Vous avez une tablette 10 pouces? 
Vous avez un réseau digital ?
Vous avez une centrale ECOS ?
Vous avez un routeur Wifi relié à l'ECOS

Alors vous pouvez :
    - Installer gratuitement les applications sur votre tablette
    - Consulter la notice de ECO-Stef.
    - Consulter la notice de Creation-Plan
    - Consulter les questions les plus fréquentes.
    - Laisser un avis ou me contacter.



Matériel nécessaire ?

- Une borne Wifi faisant office de routeur. Remarque : Une box (genre freebox ou livebox ou …) avec wifi intégré fait parfaitement l’affaire. Il faut seulement connaitre sa clé WEP pour pouvoir y connecter la tablette.

- Une tablette tactile (de préférence 10 pouces sinon il va manquer des trucs...) avec wifi. Les paramètres du wifi doivent permettre la communication avec la borne wifi (voir adresse WEP de la borne)

- Une centrale ECOS reliée par un câble réseau (RJ45) à la borne wifi.


Le routeur WIFI assure les liaisons avec chaque tablette (oui il peut y en avoir plein à la fois...) mais aussi avec le PC si vous en utilisez un. La communication permanente entre les tablettes et l'ECOS permet de conserver un affichage fidèle à la réalité du réseau.


Avertissement de rigueur :

Cette application est distribuée gratuitement, MAIS... elle n'est accompagnée d'AUCUNE garantie. Toute perte de donnée induite par l'utilisation de cette application  ne serait que fortuite et indépendante de ma volonté, et ne pourrait en aucun cas entraîner des poursuites à mon encontre. J'en serai évidemment désolé car je m'efforce surtout de partager mon travail pour faciliter la vie de chacun. Merci de votre compréhension.


Ce programme fonctionne sur ma tablette personnelle depuis déjà quelques temps sans dommages mais je ne peux garantir le bon fonctionnement sur l'ensemble des supports. Notez bien qu'il s'agit d'une version bêta (non, pas benêt, seulement bêta...tout de même !)

Toutefois, j'accepte volontiers les retours d'information afin de mettre en place des correctifs. Donc n'hésitez pas à me faire part de votre expérience. Toute critique CONSTRUCTIVE est bonne  à prendre. Pour me joindre, deux solutions :
    - Contactez moi sur mon mail perso :
stephane.ravazut@ac-orlezans-tozurs.fr (enlevez les lettres "z" pour que ça marche)
    - Connectez-vous sur le forum de train miniature (présentez-vous de ma part dans la rubrique "présentation") et laissez un message à "Stéphane".
Merci de votre compréhension.
Il va de soi que toute question intéressante et/ou résolue sera mise en ligne avec la réponse adaptée.




Téléchargement des applications :

Le téléchargement n'est pas disponible directement (c'est mon choix). Je souhaite que les personnes intéressées me contactent. C'est évidemment avec un grand plaisir que je transmettrai les fichiers.
Lorsque vous me contactez, veillez à m'indiquer la taille de votre tablette ainsi que sa résolution.
 ECO-Stef.zip  ==> C'est la manette de pilotage pour loco et aiguillages,
 - Création-Plan.zip  ==> C'est l'application qui permet de réaliser le plan de votre réseau et de le récupérer ensuite dans ECO-Stef.




Installation des applications :

A partir de la version du 18/07/2016, l'installation est fortement simplifiée puisqu'il n'est plus nécessaire de gérer les répertoires et les fichiers. Tout se fait automatiquement et il n'y a qu'un seul fichier à exécuter par application.

Il faut impérativement créer les répertoires utiles au fonctionnement de l'application , sur la tablette elle-même.
Décompressez le fichier ECO-Stef.zip dans un répertoire de l'ordinateur.

Dans les versions suivantes, j'essayerai de faire ces manipulations en automatique pour proscrire les risques d'erreurs.
ATTENTION : Les majuscules sont importantes.
1- A la racine de la tablette, créer le dossier "ECOS"
2- Dans ce dossier, créer un dossier "Miniatures_locos"  (vérifiez bien les majuscules et soutirets) et placez-y les images d'aperçus de locomotives que vous souhaitez y ajouter.  Le format des images ne doit pas dépasser 210 pixels de large. Si elle dépasse  50 pixels de haut, elle sera tronquée.
Vous pouvez trouver une quantité d'images impressionnante sur les deux sites suivants : www.mlgtrafic.net ou bien http://pc.pxtr.de. Bravo et merci à eux pour leur site !
3- Dans le dossier ECOS, créez un dossier "ImagesFonctions" (ici encore attention aux majuscules) et copiez-y les images "*ON.gif" et "*OFF.gif" des fonctions. Vous pouvez évidemment ajouter les images qui vous plaisent tout en respectant absolument la taille (40*40) et la façon de nommer les fonctions ( xxxxxON.gif  et xxxxxOFF.gif)
4- Le plus important (sinon rien de fonctionne) : Placer le fichier "Locos.csv
" dans le dossier "ECOS" et nulle part ailleurs. Sinon samarchpa Il contiendra toutes les personnalisations que vous apporterez à chaque loco sur votre tablette.
5- Enfin, 
Placer le fichier "plan.trk" dans le dossier "ECOS". Il servira à sauvegarder votre plan de réseau. Vous pouvez avoir autant de fichiers *.trk que vous souhaitez. Vous pourrez sauter de l'un à l'autre dans la joie et la bonne humeur ! Par exemple, chaque plan peut représenter une petite partie du réseau. (gare de passage, gare terminus, dépôt, gare cachée, etc...). La création d'un nouveau plan vierge se fait pour l'instant manuellement à partir d'un fichier plan existant. Les versions suivantes corrigeront ce petit manque.
6- Placez le fichier "ECO-Stef.apk" dans le dossier "ECOS". C'est le fichier d'installation de l'application. Faites de même avec le fichier "CreationPlan.apk".
7- Sur la tablette, double-cliquer le fichier "ECO-Stef.apk" pour installer l'application. Répondre oui ou ok à chaque question. Faites de même avec le fichier "CreationPlan.apk"

Après installation des deux derniers fichiers, deux icônes permettent le lancement des applications :


Ceci étant fait, il ne sera plus nécessaire d'y revenir.



Comment utiliser l'application "ECO-Stef" ?

Démarrer l'application en cliquant l'icône "ECO-Stef".
L'application se lance et on obtient l'écran d'accueil suivant :

Pour l'instant c'est pas sexy... mais ça va venir...
Comme le suggère le message, il faut régler l'adresse IP de la centrale en haut à droite (clic sur l'adresse)

Par défaut, c'est "192.168.0.17". Je vous conseille pour l'instant de régler l'ECOS à cette adresse. C'est plus confortable mais ce n'est pas obligatoire. Lorsque l'adresse rentrée correspond à celle ce votre ECOS, cliquer sur "Connection"

Remarque :
Dans la plupart des cas, les 3 premiers nombres (192.168."x"."y") doivent être communs à ceux du routeur et de votre tablette sinon, rien de passe ! Seul le dernier nombre DOIT être différent pour chaque élément.


Si la connection ne s'établit pas, le bouton de connection reste rouge

Dans ce cas, revoyez la chaine de communication ainsi que tous les paramètres.

Au pire, vous pouvez tester si cela communique normalement en utilisant le navigateur de la tablette et en tapant l'adresse IP de l'ECOS. Normalement vous devriez obtenir ceci :


Si, en revanche, la connection s'établit correctement :
    - le bouton "connection" devient vert,
    - Le bouton GO/STOP indique l'état de la centrale,
    - La liste des locos enregistrées sur la centrale est affichée dans le menu de droite.


A ce stade, vous pouvez contrôler le courant dans les rails à l'aide du bouton GO/STOP. Un clic sur celui-ci inverse l'état de la centrale. De même, la mise en STOP ou en GO depuis la centrale est immédiatement affichée sur l'écran. 


Fidèle, vous dis-je ! elle reste FI-DE-LE !

Maintenant, il suffit de toucher l'écran sur une loco pour la choisir. Cela la fait "venir" sur le panneau de contrôle. Ses fonctions (celles déclarées dans l'ECOS) apparaissent à gauche.

(Mouaip bon... sur cet exemple j'ai oublié les fonctions...)

On peut faire défiler la liste verticalement en faisant glisser le doigt sur la liste.


Si par hasard, la liste de locos est trop longue, il est possible de faire une recherche sur le nom de loco. On tape la chaine de caractères recherchée (lettres ou chiffres, même qu'une partie du nom) dans la zone "recherche de loco".



Cachez le clavier si la liste reste trop longue... votre loco est forcément pas loin...
La sélection de la loco se fait en touchant (effleurant) l'écran (comme précédemment !)

Puisque la centrale n'autorise qu'un seul joueur par loco, il faut "prendre le contrôle" de la loco pour pouvoir la contrôler. ==> Cliquer sur le gros bouton rouge "Prendre le contrôle"


Si cette loco est libre
alors la prise de contrôle se fait sans problème :
    - Le bouton se colore en vert et affiche "libérer la loco"
    - La flèche de direction indique le sens actuel de la loco.
    - La liste des fonctions disponibles sur cette loco est affichée (celles déclarées sur l'ECOS)
    - Le curseur de contrôle de vitesse apparaît et montre la vitesse actuelle de la loco.




En revanche, si la loco n'est pas libre (affichée sur l'écran de la centrale ou déjà sous le contrôle d'un autre joueur), le message ci-dessous apparaît :


Comme suggéré, il est possible de forcer le contrôle.

Attention, l'ECOS n'autorise qu'un seul utilisateur à la fois sur une loco ou un accessoire ! Donc arrangez-vous avec le précédent propriétaire...   . Je sens que ça va être drôle...


Une fois le contrôle, pris (gniargh gniargh gniargh..! ), la manipulation est intuitive.
Il suffit de manipuler le curseur pour la vitesse, les flèches pour le sens de circulation et les fonctions pour tout contrôler sur la loco.



Remarquer que lors d'un changement de sens, la vitesse redevient nulle ! Là c'est la centrale qui décide !...et la tablette reste fidèle à l'état de la centrale !
 


Les Fonctions :

La zone située en bas à gauche de l'écran est réservée à l'affichage et au contrôle des fonctions disponibles.
Un clic sur chaque icône active ou désactive la fonction concernée. L'icône qui montre la fonction doit changer d'état à chaque fois.
       
C'est pas encore super sexy, mais c'est fonctionnel. On peut faire encore mieux...


Changement des icônes de locomotives ou de fonctions :

Il est possible de personnaliser l'affichage de chaque loco ainsi que les icones de chacune de ses fonctions.
(depuis l'temps que j'en rêvais.. !!)

Commencez par sélectionner une loco et prennez en le contrôle pour intervenir sur ses propriétés.


Pour changer l'image de la loco :

Un appui long sur l'image de la loco en cours (l'icône centrale entre les deux flèches) permet d'afficher la liste de toutes les images téléchargées.



Faire défiler la liste des images en glissant le doigt sur l'écran.



Un clic sur l'une des images change l'aperçu de la loco actuelle. Cette manipulation est faite UNE SEULE FOIS. Ensuite, la tablette se débrouille pour retrouver votre image. Bien-sûr, vous pouvez changer cette image autant de fois que vous le souhaitez.

Si vous ne souhaitez pas changer l'image, un nouveau clic long sur l'icone actuelle referme la liste des locos.

Pour information, vous pouvez compléter la liste des images en vous connectant sur le site de ESU (ou autres) et en sauvegardant les images dans le dossier "ECOS/Miniatures-Locos/..".
Si nécessaire, retravailler l'image de façon à ce qu'elle ne dépasse pas ces dimensions extrêmes :
277pixels de large par 58 pixels de haut.


Pour changer les images des fonctions :

Lorsqu'une fonction est validée (comprendre : "elle existe") dans la centrale, alors elle apparaît dans le cadre des fonctions sur la tablette. Par exemple, sur cette image, les fonctions 16,17, 18, 20 et 24 ont été invalidées sur la centrale. Dans ce cas, vérifiez les réglages de la centrale !



Pour changer l'apparence d'un bouton de fonction, il suffit de faire un appui long sur ce bouton. Cela fait apparaître la liste des icônes disponibles. Ensuite, un clic sur l'une d'elles remplace l'ancienne icône.

 
Ceci n'est à faire qu'une seule fois. Lors du prochain appel de la loco, cet affichage sera automatiquement rappelé.


Remarquez que dans la liste, les icones vont par deux : OFF et ON
Si vous souhaitez ajouter des icones personnalisées, il faut :
    - créer 2 images de 40*40 pixels,
    - sauvegarder avec extension *.gif
    - Sauvegarder les deux états dans 2 images séparées sous les noms "ma_fonctionON.gif" et "ma_fonctionOFF.gif"

Affichage du plan et contrôle des aiguillages :

Cette partie suppose que le plan a été préalablement construit. Si ce n'est pas le cas, voir la partie concernant la création du plan.

L'affichage du plan s'obtient en cliquant le bouton "ouvrir plan" situé en haut à droite.

           


Parmi les plans disponibles, cliquer celui que vous souhaitez afficher.
Le plan apparaît alors.
Les rails sont en noir, tandis que les aiguillages et les TJD sont en rouge. Leur état correspond à celui qui est connu par la centrale.
Exemple pour le réseau fixe de l'AGAT (à Montargis) :



                                        Là oui....ça devient sexy !

- Si le plan est trop haut, il est possible de glisser le doigt sur le plan  pour le faire défiler de haut en bas.
- Si le plan est trop large, il est possible de le faire défiler de droite à gauche à l'aide du bouton de défilement situé au-dessus du plan.

Si le plan a été correctement créé avec l'application "Créer-Plan"  alors vous aurez le contrôle sur tous les aiguillages du réseau. Le clic sur un aiguillage ou une TJD, sur la centrale ou sur la tablette, fait basculer l'élément correspondant sur le réseau. L'afichage sur la tablette est actualisé en temps réel.


   

Pour les TJD, le principe est simple : chaque appui sur la TJD change son état de façon cyclique et envoie la commande correspondante.



Remarques :
- J'ai constaté des réinitialisations de l'ECOS lors de la manipulation d'aiguillages, parfois....(Je pige pas encore pourquoi mais ça va venir). Si vous isolez le phénomène, contactez moi.
- La nouvelle évolution du logiciel fait apparaître les occupations des voies.
- Les prochaines versions contrôleront les signaux lumineux conformément à la signalisaion SNCF  évidemment !!




Comment utiliser l'application "CreatePlan" ?

Pour que le plan soit affiché dans la manette de contrôle, il est nécessaire de le construire au préalable à l'aide de l'application "Création-Plan". Un double clic sur l'icône lance l'application et vous présente un quadrillage quasi vide.


Il est préférable de se connecter à l'ECOS de façon à connaître la position réelle des aiguillages. Ainsi, ils seront configurés correctement. Pour cela, renseignez l'adresse IP correspondant à votre ECOS.



Dès que vous validez l'adresse IP (bouton "terminer" sur le clavier), la connection est établie.


Si par hasard la connection ne se fait pas, vérifiez la configuration de votre réseau.

Ouvrez un plan en cliquant le bouton "Charger un plan" et choisissez le plan à ouvrir.



Il apparaît tel que vous l'avez laissé la dernière fois. Sur un plan vierge, il reste un élément


( Il s'agit ici de ma gare de passage avec ses liaisons à la gare cachée)

Remarquez qu'à ce stade aucun outil de création n'est sélectionné. Un appui sur l'un des outils supérieurs permet de l'activer (en jaune).



Cliquez sur la case qui doit recevoir l'élément. Cela place l'élément concerné à l'endroit cliqué.


En bas de l'écran, la zone de notification indique les informations nécessaires pour cet élément. Si on clique sur une case déjà occupée, elle n'est pas remplacée et les propriétés de l'élément cliqué sont affichées (adresse, numéro d'identifiant ecos, type d'élément, coordonnées...)


Pour effacer un élément existant, cliquer au préalable sur Puis sur l'élément à enlever.
CONSEIL : Quand vous effacez un plan (élément par élément) conservez au minimum un élément sinon vous aurez droit à un message d'erreur  (le problème est connu, je vais le résoudre dès que possible).


Le placement d'un rail ne pose aucun problème. (M.a.j. 01/06/2014 : Il faut renseigner le numéro de canton pour pouvoir placer l'élément)
Le placement d'un butoir fait apparaître une fenêtre de choix de l'orientation. Cliquer celle voulue.
(M.a.j. 01/06/2014 : Il faut renseigner le numéro de canton pour pouvoir placer l'élément)
Le virage fait aussi apparaître une fenêtre de choix de l'orientation. Cliquer celle voulue. (M.a.j. 01/06/2014 : Il faut renseigner le numéro de canton pour pouvoir placer l'élément)


Le placement d'un aiguillage (ou TJD) nécessite obligatoirement :
    - d'être connecté à l'ECOS (adresse IP, etc..)
    - que l'élément soit préalablement déclaré sur l'ECOS dans la liste des accessoires.
    - de connaître l'adresse DCC de l'élément.



Le placement d'un aiguillage fait apparaître une zone de propriétés en bas de l'écran, dans laquelle il faut renseigner l'adresse de l'aiguillage réel.


Un clic sur "=?" permet de saisir l'adresse de l'accessoire.

Il est impératif de terminer la saisie par un appui sur "terminer" car la valisadion de cette adresse provoque le positionnement de l'aiguillage réel en position par défaut. Cela permet de vérifier la bonne concordance des accessoires.par rapport à l'écran.

La zone d'édition DOIT afficher le message en rouge en bas de l'écran :
 "AIGUILLAGE COMMANDE, VERIFIEZ L'ORIENTATION"



Vérifiez donc cette position et, le cas échéant, faire correspondre la tablette en cliquant "inversion de commande"




Si vous souhaitez inverser le sens d'affichage de cet accessoire, cliquez l'image "rotation".



Pour terminer :
- Si tout est correct, cliquer "OK". L'aiguillage apparaît sur l'écran ! Il est programmé !

- Sinon, cliquer "Annuler"




La mise en place d'une TJD est presque identique. A ceci près que le réglage des 4 positions possibles se fait en cliquant les 4 aperçus pour faire correspondre les 4 états.

Après avoir saisi l'adresse de base de la TJD... (Rappel : les deux moteurs ont des adresses consécutives )


...on clique sur l'un des 4 boutons d'état. L'aiguillage réel se place dans la position qui correspond à la commande envoyée.


On vérifie sur le réseau et on choisit l'aperçu correspondant à la réalité. RIEN DE PLUS SIMPLE !.



Répétez l'opération pour les trois autres positions. Votre TJD est réglée.

OK Pour terminer, ou annuler...



Enfin, la mise en place d'un pont tournant ne pose pas de problème. Il n'est pas pilotable pour l'instant.

Inutile de chercher à sauvegarder, toutes les modifications se sauvegardent en temps réel. Vous pouvez quitter, c'est dans la boîte !


01/06/2014 : Mise à jour importante :

J'ai complété l'application de façon à ce que le plan du tracé affiche les cantons occupés.
Ainsi vous pouvez conduire votre locomotive tout en ayant un aperçu des cantons environants.
Par exemple : suivons la CC72074 depuis la gare cachée jusqu'à la première voie de la gare :

Début de l'action : la CC72074 se trouve sur la voie 4 de la gare cachée :


(Pour faciliter l'impresson d'écran, j'ai stoppé la loco à chaque étape )

Avançons jusqu'au canton suivant : La loco est détectée sur les deux antons à la fois puisqu'elle est à cheval sur les deux.


Continuons : la CC72074 a quité la voie 4 de la gare cachée.


Quelques secondes plus tard, elle est arrivée sur le quai numéro 1. Vous pouvez la stopper.

Chouette ! NON ?


Cela suppose évidemment des changements dans l'appliction "Création-plan" puisqu'il faut renseigner les numéros de cantons. Voici comment on fait :

A l'ouverture de l'application "Création-Plan", il faut choisir un plan exixtant.  Par exemple : "Gare_Passage.trk"


Pour éviter d'avoir à refaire le plan depuis zéro, j'ai intégré une routine d'adaptation. Immédiatement, l'application détecte le fichier à l'ancien format et fait la conversion. A la fin de la conversion, elle vous propose de relancer le programme.

Je vous conseille fortement de sortir et reprendre. Ce message ne s'affichera plus.Vous n'avez rien d'autre à faire à ce stade.

Après redémarrage, ré-ouvrez "Création-plan" ainsi que le plan souhaité.
Puis effacez les rails à modifier. (procédez canton par canton)


Notez qu'en cliquant sur un élément, l'application vous affiche le numéro de canton correspondant.

Insérez un nouvel élément à la place de celui effacé, et renseignez le numéro de canton., puis OK



Si par hasard vous ne modifiez pas le numéro, le bouton OK ne s'affiche pas. ajoutez/enlevez un caractère pour faire apparaître OK.


Les lignes droites sont insérées, passons au virage. De la même façon, tant que le numéro de canton n'est pas renseigné, les images de virages n'apparaissent pas.


La modification du numéro de canton fait apparaître les 4 virages possibles.


Voili-voilou !
Le résultat, vous l'avez vu  ci-dessus.

15/08/2015 : 5 Mises à jour sympathiques :

 1- J'ai complété l'application de façon pouvoir contrôler la plaque tournante Fleischmann équipée de son décodeur (voir le lien vers le décodeur ici)

Lors du clic sur le plan (à l'endroit souhaité), le neu contectuel ci-dessous apparaît.

Ce menu permet de renseigner l'adresse (sinon le OK n'apparaît pas) et de sélectionner toutes les voies dont vous avez besoin)
Notez que leurs numéros vont par deux : Une voie validée valide aussi celle d'en-face.

Un clic sur OK et c'est prêt !

Lorsqu'on ouvre le plan avec l'application de pilotage, on a ceci :

Je sais, les rails mériteraient d'être prolongés. C'est prévu mais c'est un peu la crise du logement !

Un clic sur la plaque fait apparaître le menu contectuel pour choisir l'action liée à la plaque :
    
Et lorsqu'on a cliqué sur la voie souhaitée, la tablette indique la position de la plaque en faisant tourner le pont.

Je précise que la rotation du pont sur la tablette est consécutif à un message de l'ECOS. Ainsi, si un autre utilisateur fait tourner le pont, ma tablette me l'indique immédiatement. Cette remarque est vraie pour tous les éléments du plan. Elle est pas belle la vie???

2- J'ai aussi revu la façon de compléter les renseignements de chaque éléments dans l'appli' de CréationPlan. Maintenant, ce sont des menus flottants contextuels, plus sympas à utiliser. Et désormais, les éléments peuvent être orientés par incréments de 90° en cliquant autant de fois que nécessaire sur l'image de l'élément.

Pour un rail simple ou un croisement :
   
Le bouton OK n'apparaît que si un numéro de canton a été saisi.

Même principe pour le butoir :
   

Toujours le même principe pour le virage. 
   
Le but était d'homogénéiser les différents menus.

L'aiguillage a été revu aussi et se place aussi à coté de la case cliquée.
Le bouton "direct" permet de synchroniser la direction (direct-dévié) avec l'état réel du réseau.

Le numéro saisi est le numéro d'accessoire.

Le menu de la TJD évolue aussi légèrement et s'aligne aussi à coté de la case cliquée

Il faut ABSOLUMENT communiquer avec l'ECOS pour obtenir les 4 indications d'état.




3- J'ai aussi amélioré le défilement du plan de façon à le faire défiler aussi-bien verticalement que horizontalement en le faisant glisser sous le doigt sur l'écran. C'est plus intuitif ainsi.

4- J'ai revu la disposition des éléments de commande, toujours dans le but de rendre la chose la plus intuitive possible, et aussi pour laisser la plus grande place possible au plan du réseau. (voir ci-dessus)

5- J'ai ajouté un bouton pour faire apparaître/disparaître la liste des locomotives.

Voilà c'est tout pour aujourd'hui ! N'hésitez pas à poser des questions si nécessaire.





Mise à jour du 19/07/2016

Et voilà ! c'est fait, j'ai résolu quelques bugs idiots, et surtout, j'ai programmé la mise en place de la signalisation.
Ce n'était pas facile. J'ai gardé la tête dans le guidon pendant une semaine entière. Mais ça marche !
Maintenant, par un simple clic sur un signal, vous pouvez basculer d'un affichage à un autre. Illustration :

Mais comment faire? Simple !! Créons d'abord le signal (application Création-Plan) :


Désormais, dans l'application de "création de plan", le menu supérieur possède une icône supplémentaire pour mettre en place des signaux (lumineux ou mécaniques)


Dès que l'on clique sur le plan, même par-dessus un rail existant (et surtout sur un rail de préférence !) le menu contextuel de création de signal s'affiche :

On y trouve le champ "Adr ?" qui recevra l'adresse d'accessoire du premier état du signal.
Les cibles "1" et "2" sont des aperçus des états "1" et "2". Il n'y a rien pour le moment (cible grisée).
Notez que le bouton OK n'apparaît pas. C'est normal car il n'apparaît que lorsque l'adresse est validée. Pour cela il faut absolument être connecté à la centrale. Sinon la validation est impossible car l'application teste l'existence de l'accessoire choisi. C'est une sécurité pour éviter les signaux "figés" par la suite.

Et tant que vous n'aurez pas validé l'adresse, il sera impossible d'ajouter des états supplémentaires (voir plus bas).

Donc, on renseigne l'adresse dès que possible. Et on termine avec la touche "terminer" (ou "enter", ou...) du clavier sinon, la validation ne se fait pas.
 

Cela permet d'obtenir l'apparition du bouton OK :

Attention : Si vous cliquez OK maintenant, votre signal sera gris en permanence. Il faut régler les états souhaités. Il y en a 2 au minimum.

Cela se fait en 2 étapes : D'abord, on choisit le type de cible en cliquant l'icône située au-dessus de l'adresse.

Cela fait apparaître une liste horizontale contenant tous les types de cibles. Choisir celle que vous voulez.

Après cela, un clic sur chaque icône d'état fait apparaître la liste de tous les affichages possibles de cette cible :

Choisissez celle qui vous fait plaisir  pour cet état là !

Chaque type de cible possède ses propres affichages :
 

Cette liste est figée pour l'instant mais peut être complétée en me contactant à l'adresse indiquée en haut et bas de page.

Notez que les affichages "clignotants"...ne clignotent pas ! ils sont seulement affichés avec des petits traits qui renforcent leur éclat. ANDROID ne gère pas bien les images "animées", j'ai dû faire avec les moyens du bord. C'est le prochain objectif à atteindre.
Compte tenu de la taille des cases, j'ai aussi dû faire des choix pour que tout reste visible à l'œil nu.

Chaque état du signal peut donc recevoir n'importe quel affichage, dans l'ordre que vous souhaitez.

Je conseille de choisir le signal "rouge" pour le premier état et la voie libre (vert) pour le second état. Ensuite c'est comme vous voulez.


Bin justement, la suite : On peut augmenter le nombre d'états jusqu'à 16 état par signal !
Remarque : cette logique est conforme au décodeur de signal que j'ai créé (voir Décodeur 4 signaux complexes )

L'augmentation ou la diminution du nombre d'états affichés par ce signal est obtenue en cliquant les flèches situées à droite de ce menu contextuel :

Attention ! : l'augmentation du nombre d'états provoque l'utilisation d'un accessoire dont l'adresse est consécutive à l'accessoire de l'état précédent. Remarquez que le numéro d'accessoire s'affiche en-dessous de l'état concerné. Rappel : Un accessoire gère 2 états (OFF ou ON).  Par exemple, un signal à 6 états a besoin de 3 accessoires dans l'ECOS.

De toute façon, si l'accessoire n'existe pas dans l'ECOS, l'augmentation du nombre d'états vous sera refusée.

Au contraire, si chaque accessoire est PREALABLEMENT créé dans l'ECOS, on peut augmenter jusqu'à 16 états !


Lors du choix de l'adresse de base, attention à ce qu'aucun signal n'interfère avec l'adresse d'un autre signal(ou aiguillage). Sinon, c'est la panique assurée ! Le mieux c'est de gérer vos adresses avec un tableau Excel (ou une fiche tenue à jour!)

Il ne reste plus quà valider avec un clic sur "OK". Le signal apparaît avec son état "1" :

Remarquez que la ligne d'état, en bas de l'écran, donne une multitude d'information sur l'objet créé (notamment les ID de tous les éléments sauvegardés)
C'est fini pour la création du signal. C'est simple, non?


Passons à l'exploitation (application ECO-Stef) pour voir comment se comporte ce signal :

C'est simplissime !!!! Car grace aux paramètres que vous avez réglés, l'application se débrouille à mettre en place le signal à l'endroit voulu. ATTENTION : l'état affiché à l'ouverture du plan est l'état "1" (signal "rouge" dans mon cas) la mise à jour des signaux se fera donc au fur et à mesure de leurs changements d'états. C'est automatique mais c'est pas immédiat. Je n'ai pas pu faire autrement. Désolé !

Voici donc notre signal dans l'application de pilotage, dès l'ouverture du plan :


à chaque clic sur le signal, son état progresse à l'état suivant.

clic ! => clic ! => clic ! => clic ! => etc....

Je sais, c'est pas beau pour le moment car en faisant cela, le signal, sur le réseau, va ressembler à un arbre de Noël (affichage de chaque état cliqué), mais c'est la façon la plus simple de faire évoluer l'état. Avec la prochaine version, on pourra choisir directement l'état souhaité.

Je vous tiens au courant ! dès que c'est prêt !
C'est tout pour aujourd'hui, amusez-vous bien !

Haut de page  Notice ECO-Stef  Notice Plan Télécharger


Questions-Réponses :

Question"Je n'arrive pas à me connecter à l'ECOS pourtant je renseigne bien l'adresse IP correspondant à l'ECOS"
RéponseDeux possibilités :
     1/ Le masque de sous réseau n'est probablement pas bien renseigné sur l'ECOS : si les trois premiers chiffres de l'IP sont identiques sur l'ECOS et la tablette alors le masque doit être "255.255.255.0" si les deux premiers chiffres seulement sont identiques alors le masque doit être "255.255.0.0", etc...    
     2/ Le routeur doit aussi obéir à la règle ci-dessus. S'il ne communique pas, forcément, rien ne passe !

Question"Quand le réseau est contrôlé via RRTC et une ECOS comment ça se passe? "
RéponseTrès bonne question ! Je vais essayer de vérifier le comportement de l'un et de l'autre. Mais à priori, la tablette peut prendre la main de force sur l'élément qu'elle souhaite contrôler.
D'après moi, elle sera donc prioritaire sur les instructions du PC. Finalement, c'est assez bien puisque la loco que l'on contrôle est nécessairement en conduite manuelle. Le seul doute que j'ai c'est à propos des aiguillages compte tenu de l'expérience que j'ai eue aujourd'hui. Eux, doivent être en conduite automatique par RRTC s'ils sont dans l'itinéraire d'une loco en "auto-train".
Il suffit de ne pas amener votre loco dans un itinéraire réservé... Et se borner à respecter la signalisation.
Maintenant, si j'ai créé ce programme c'est pour que les membres du club ACMF puissent simultanément contrôler chacun leur loco lorsqu'on est en exposition. La sécurité des circulations est donc assurée par chacun s'il respecte le feu qu'il rencontre.
Après cà, le premier qui se loupe passe par mon bureau  .

Question" Impossible d'afficher les fonctions, quelle que soit la loco utilisée. "
RéponseLa centrale a donc un firmware très ancien car elle ne répond pas correctement à la demande de fonctions des locomotives. Vrai aussi sur les ECOS couleur.
Le nouveau firmware sur le site d'ESU doit être appliqué. Pour pouvoir télécharger les mises a jours, il faut AU PREALABLE:
    - te créer un compte chez ESU (facile)
    - enregistrer le n° de série de ton ECoS (assez facile)
    - attendre que ESU valide ce n° de série (le plus long)
Et là, Miracle, quand tu te connecteras chez ESU, dans la zone Download, Software, tu auras la ligne de plus : "ECoS Firmware".

QuestionJ'ai toujours le même bugg avec un message bizarre de la tablette. Ca bloque et je suis obligé de quitter l'application.
RéponseDans ce cas, il faut me contacter en précisant :
- Le message exact
- Les conditions dans lesquelles se produit le bugg
- Quelle action avec-vous entreprise au moment du bugg?
-toute information qui pourra m'aider à piger votre problème.
Mon mail perso : stephane.ravazut@ac-orlezans-tozur.fr    (enlever les lettres "z")


QuestionCette application fonctionne-t-elle avec la Central station 1  et la Central Station 2 de MARKLIN ?
RéponsePour la CS1 : OUI !
Pour la CS2 : Vraisemblablement OUI, mais à vérifier. Je n'en n'ai pas à ma disposition pour tester.



QuestionJ'ai bien une tablette 10 pouces mais l'affichage ne me montre que la partie gauche de l'application. Je ne peux pas accéder à la liste des loco qui se trouve à droite de l'appli'. Une partie de l'application dépasse du cadre en bas de l'écran.
RéponseSimple ! La taille de l'écran n'est pas le seul paramètre à prendre en compte. Il faut aussi connaître la résolution. En standard les résolutions sont de
-1280*800 pour une tablette 10 pouces
-1024*600 pour les tablettes 7 pouces (et certaines tablettes 10 pouces low cost)
Donc quand vous m'envoyez la demande de téléchargement, précisez votre résolution exacte.

Question "Mes signaux n'ont que 2 états chacun (rouge et vert). Puisje-utiliser l'application directement sans changer quoi que ce soit dans le câblage de mon réseau?
Réponse Oui, absolument ! s'il n'y a que 2 états, le basculement se fait automatiquement d'un état à l'autre. C'est transparent !

EN REVANCHE, si vous voulez afficher au moins 4 états, il faudra utiliser un décodeur qui gère l'ensemble des états d'un signal. Il y a 2 solutions pour cela :
 - soit vous commandez un de mes décodeurs pour 4 signaux complexes
- soit vous construisez une carte qui fait un multiplexage des sorties de vos décodeurs, mais c'est complexe et ça revient beaucoup plus cher.
- si vous avez d'autres solutions, je suis preneur.